Une fois la clé prête, le dernier point à vérifier est la configuration du BIOS/UEFI pour s’assurer que l’ordinateur démarrera bien sur la clé USB, rendue « bootable » par l’un ou l’autre des utilitaires. Notez bien que quelle soit l’ampleur des « travaux » de sauvegarde, il faudra les répéter pour chaque compte utilisateur de la machine. Sous Windows, comme dans la grande majorité des systèmes d’exploitation, chaque compte dispose en effet de ses réglages et documents. D’autres outils comme Photoshop ou Visual Studio synchronisent également leurs paramètres, si vous disposez bien sûr du compte idoine. Dans le cas d’Adobe, un abonnement au Creative Cloud donc.

  • Assurez-vous d’avoir une connexion internet stable pendant toute la durée de la mise à jour.
  • S’il vous arrive que toutes les icônes ou les miniatures de vos images soient identiques ou ne correspondent pas à leurs fichiers, vous pouvez corriger le problème en purgeant le cache des miniatures.Suite …
  • Si vous fermez la session, vous devrez à nouveau vous identifier, même si vous n’avez pas éteint l’ordinateur.
  • Allez dans Système, Récupération et enfin Démarrage avancé.

Cela permet de vérifier ou même de réparer les disques pour lutter contre la corruption du système de fichiers. Suivez les solutions pour résoudre votre boucle de réparation du démarrage de Windows. S’il est exact que rechercher les causes d’une instabilité soit énergivore, les solutions à apporter se doivent d’être plus précise comme dans le bouton démarrer figé . Y compris pour du matériel neuf, mieux vaut vérifier si des mises à jour du BIOS ou du firmware sont disponibles. Je viens juste de mettre en service un nouveau PC Dell, montant de version de Windows 8.1 vers Windows 10. J’ai été surpris de découvrir que cette nouvelle configuration utilisait la version A03 du BIOS, vieille de plus de deux ans. La version la plus récente du BIOS date du 31 juillet et est spécifiquement recommandée pour Windows 10.

Windows 11, Windows Update tente de réduire son empreinte carbone

Si, chaque fois que vous démarrez, vous voyez une notification toast vous demandant de «Redémarrer pour réparer les erreurs de lecteur», c’est une erreur que vous ne pouvez pas ignorer. Pour l’utiliser, il suffit de démarrer l’ordinateur sur votre support d’installation et suivre les étape. Nous vous expliquons comment faire en détails dans cetautre tutoriel. Si la commande achève la réparation, vous devrez redémarrer votre PC pour appliquer les modifications. Dans le cas contraire, vous pouvez exécuter la commande SFC. Un message peut alors s’afficher, vous indiquant qu’il est nécessaire de démonter le disque pour effectuer l’analyse. Si vous n’utilisez pas le disque en question, cliquez sur Forcer le démontage, après avoir enregistré votre travail et fermé vos programmes en cours d’utilisation.

Méthode 3 : restauration du système

Avez-vous joué en ligne ou simplement édité un document ? Avez-vous regardé une vidéo sur Internet ou étiez-vous au milieu d’une vidéoconférence ? La réponse peut fournir des indices importants sur la cause d’un écran bleu. Une sauvegarde régulière de vos données et documents vous protège contre la perte de données en https://dllkit.com/fr/dll/msvbvm60 cas d’erreurs système critiques, qui se manifestent finalement sous la forme d’écrans bleus. Une fenêtre Invite de commandes va alors s’ouvrir pour réparer le Windows Update. Vous n’avez pas trouvé de solution satisfaisante dans cette liste ? Il y a certainement autant de solutions que de problèmes, n’hésitez pas à venir en discuter directement avec la communauté CNET France en ouvrant votre propre demande d’aide dans le forum d’entraide Windows 10.

Il faudra passer par une console PowerShell et suivre les instructions très complètes données sur cette page. Attention, ces applications sont considérées comme toujours très intégrées au système et leur suppression peut réserver des surprises.